COVID-19 - FAQ de l’Ambassade de France en Roumanie

Veuillez trouver ci-dessous la Foire aux Questions de l’Ambassade de France en Roumanie.
Publication initiale le 20 mars 2020, mise à jour le 28 mai.

Français de passage en Roumanie - Retour en France

-  Je suis un ressortissant français actuellement en déplacement temporaire en Roumanie. Dois-je rentrer immédiatement en France ?

Dès le début de la crise liée au COVID-19, il a été conseillé aux Français se trouvant en déplacement temporaire en Roumanie, mais qui vivent habituellement en France, de rentrer rapidement, tant que des lignes aériennes commerciales (directes puis indirectes) étaient ouvertes.

Les Français non-résidents sont également invités à s’inscrire sur Ariane, afin de recevoir des informations actualisées.

-  Des documents spécifiques sont-ils nécessaires pour rentrer en France ?

Pouvoir se déplacer de l’étranger vers la France, la présentation d’une attestation dérogatoire de déplacement international est exigée.
Elle est téléchargeable sur le site du ministère de l’Intérieur. Il est aussi possible de remplir cette attestation par voie numérique sur smartphone.

Attention, le modèle d’attestation a été modifié le 20 mai, prenez garde à bien utiliser la dernière version qui correspond à votre situation.

Par ailleurs, depuis le 23 mai, il vous faut également vous munir d’une déclaration sur l’honneur attestant que vous ne présentez pas de symptôme de COVID-19.

En outre, à partir du 12 mai, une attestation spécifique et un justificatif de domicile sont nécessaires pour tout déplacement de plus de 100 km à l’extérieur du département de résidence. Elle vous sera ainsi nécessaire si votre lieu de séjour en France se situe à plus de 100 km de votre point d’entrée dans le pays. Plus d’informations sur ce lien.

-  Dois-je me me mettre en quatorzaine à mon retour en France ?

A compter du 25 mai, certaines catégories de voyageurs doivent s’isoler totalement pendant 14 jours (quatorzaine) à leur arrivée en France. Cette quatorzaine peut être effectuée, selon les cas, à leur domicile ou dans une structure adaptée.

Pour l’heure, cette mesure ne concerne pas les personnes venant de Roumanie, sauf dans les cas suivants :
- présentation de symptômes de COVID-19 à l’arrivée en France
- arrivée dans un département ou territoire d’Outre-mer
- séjour récent dans un pays situé hors de l’Union européenne
- travailleurs saisonniers agricoles et travailleurs détachés (cliquez sur ce lien pour en savoir plus)

-  J’ai déjà un billet, dois-je l’annuler et me faire rapatrier ?

Si vous avez déjà un billet, il vous faut l’utiliser. Aucun rapatriement n’est prévu depuis la Roumanie.

-  Comment savoir si mon vol sera maintenu ?

Il convient de consulter régulièrement le site de votre compagnie aérienne.

-  Si je souhaite rentrer, qui organise mon retour ?

Il appartient à chaque voyageur de réserver et de prendre en charge son billet de retour, en contactant les compagnies aériennes qui affrètent les vols commerciaux.

Malgré la suspensions de nombreuses lignes aériennes, des vols avec escale permettent toujours de rentrer en France. L’organisation d’un rapatriement par l’Etat français depuis la Roumanie n’est en conséquence pas d’actualité.

Si vous avez dû annuler votre vol ou le modifier et que cela a entraîné des coûts supplémentaires, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) ne peut intervenir dans la relation contractuelle vous liant avec votre compagnie de transport ou voyagiste. En cas de difficulté, il vous est possible de contacter la Médiation Tourisme et Voyage pour vous assister dans vos démarches.

-  Puis-je rentrer par la route ?
Il est possible pour les Français et les ressortissants étrangers qui résident en France de manière permanente, de voyager par la route entre la Roumanie et la France.

La route la plus utilisée transite par la Hongrie, puis l’Autriche et l’Allemagne. Le passage entre la Roumanie et la Hongrie est actuellement possible aux postes frontières de Nădlac I et II, Petea, Urziceni, Valea lui Mihai, Borş, Vârşand, Turnu.
Attention, en semaine, ces postes ne sont ouverts pour les voyageurs qu’entre 7h00 et 01h00, et il peut y avoir plusieurs heures d’attente, il est donc nécessaire d’y arriver à l’avance. Il est ensuite obligatoire de traverser la Hongrie selon un itinéraire impératif, et en n’empruntant que les aires de services qui seront indiquées.

La Serbie a également rouvert ses frontières. Les Français et les étrangers résidant en France peuvent en principe ensuite transiter par la Croatie, la Slovénie et l’Italie.

- Je suis dans un autre pays, puis-je traverser la Roumanie pour rentrer en France ?

La Roumanie permet désormais aux citoyens européens de traverser son territoire sans formalité supplémentaire, et sans obligation d’isolement de 14 jours (sauf si ces personnes présentent des symptômes de COVID-19).

Les ressortissants français souhaitant transiter en voiture par la Roumanie n’ont pas à annoncer préalablement leur arrivée. Ils devront simplement déclarer au poste frontière qu’ils effectuent un transit, et préciser le poste frontière de sortie. L’itinéraire imposé à suivre (couloir de transit) leur sera précisé par les gardes-frontières.

-  Comment pourrai-je circuler à mon retour sans me faire verbaliser pour rejoindre ma région ou mon domicile ? Une fois rentré en France par liaison aérienne, peut-on se déplacer sur le territoire français pour rejoindre son domicile ? Faut-il produire un document particulier ? Un proche peut-il venir me chercher à l’aéroport ?

Vous devez être muni d’un justificatif de domicile précisant votre adresse en France (pièce d’identité, facture récente, etc.).

Si vous entrez en France par un poste frontière ou un aéroport se situant dans le même département ou à moins de 100 km de votre domicile, ce justificatif suffit.

Si votre domicile se situe dans un département différent et à plus de 100km de votre point d’entrée en France, vous devrez en outre remplir l’attestation de déplacement de plus de 100 km disponible sur ce lien

Cette attestation pourra être également rédigée sur papier libre.

En cas de retour d’un ressortissant ne pouvant rentrer par ses propres moyens à son domicile, un proche est autorisé à se déplacer sur plus de 100 km, pour accueillir le voyageur à l’aéroport. Il doit être muni de son attestation de déplacement dérogatoire en mentionnant le motif "déplacement pour motif familial impérieux", et en fournissant une copie du billet d’avion du proche et de la carte d’embarquement au retour.

Plus d’informations : consulter le site du Ministère de l’intérieur français.

-  Je suis actuellement en déplacement temporaire en Roumanie et je suis en attente d’un vol, mais ne dispose pas d’hébergement et suis en difficulté, un service d’urgence peut-il me venir en aide ?

Un service d’urgence a été mis en place pour mettre en relation des Français bloqués à l’étranger en situation de difficultés et des Français établis hors de France se portant volontaires pour les accueillir. Vous pouvez vous connecter à l’adresse www.sosuntoit.fr. Attention, ce dispositif est basé sur la publication d’offres d’hébergement solidaire, en ce sens il ne constitue pas un droit.

Français résidents en Roumanie

-  Je suis Français, je vis en Roumanie, dois-je rentrer en France ? Puis-je m’y rendre en voyage ?

Il est recommandé aux Français ayant une résidence habituelle dans un autre pays de l’espace européen, dont la Roumanie, de rester chez eux et d’éviter les déplacements, même pour revenir en France, à moins que des raisons impératives ne les y contraignent. Limiter au maximum les contacts – comme le demande la communauté scientifique - c’est aussi limiter les déplacements internationaux.

Que dois-je faire si j’ai besoin de renouveler mes documents d’identité (passeport et/ou carte d’identité) ?

La délivrance de passeports et cartes nationales d’identité est temporairement suspendue. En cas d’urgence, envoyez un courriel au consulat qui examinera votre situation.

J’ai déjà transmis une demande de passeport et/ou carte d’identité, comment récupérer mes documents auprès du consulat ?

En application des recommandations des autorités françaises et roumaines visant à ralentir la propagation du virus, le retrait des passeports et cartes nationales d’identité est temporairement suspendu. Votre document d’identité est conservé en toute sécurité par votre consulat. Lorsque les mesures de confinement auront été levées, vous pourrez le récupérer et rendre votre ancien titre (le cas échéant).

Si vous avez besoin de votre passeport ou de votre carte nationale d’identité pour voyager de manière urgente, contactez le consulat par courriel et communiquez-lui votre identité (nom de famille, prénom(s), date et lieu de naissance) et la date de votre voyage.

Je suis retraité. Vais-je continuer à percevoir ma pension de retraite à l’étranger ?

Oui, le paiement des pensions de retraite ne sera pas suspendu.

Si vous avez reçu une notification d’enquête par courrier postal datée de la fin des mois de décembre, janvier ou février (ou par courriel daté de début janvier, février ou mars), vous disposez d’un délai supplémentaire de 2 mois sur le délai indiqué sur votre notification, valable pour l’ensemble des pensionnés quel que soit votre organisme de retraite.

Personnes ne disposant pas de la nationalité française ou de documents d’identité français en cours de validité

-  Je suis français, en déplacement temporaire en Roumanie et j’ai perdu toutes mes pièces d’identité. Est-ce que je peux voyager vers la France sans document d’identité ?

Non. Vous devez disposer d’un document d’identité valide pour voyager. Il convient de contacter par e-mail le consulat et de lui communiquer votre identité (nom de famille, prénom(s), date et lieu de naissance) en vue de la demande d’un laissez-passer valable pour le seul retour en France. Un laissez-passer ne peut être délivré immédiatement : le consulat devra d’abord procéder à des vérifications concernant votre nationalité et votre identité. Il est en outre payant, 55 €.

-  Je suis franco-roumain. Mon passeport roumain est valide mais mon passeport français est périmé et je n’ai pas de carte d’identité française en cours de validité. Est-ce que je peux rentrer en France ?

Oui, si votre résidence principale se trouve en France.

Non, si vous résidez habituellement en Roumanie. Si vous aviez besoin de rentrer en France pour une raison impérative, il convient alors de contacter par e-mail le consulat et de lui communiquer votre identité (nom de famille, prénom(s), date et lieu de naissance) en vue de la demande d’un laissez-passer valable pour le seul retour en France. Un laissez-passer ne peut être délivré immédiatement : le consulat devra d’abord procéder à des vérifications concernant votre nationalité et votre identité. Il est en outre payant, 55 €.

-  Je viens d’accoucher en Roumanie et mon bébé n’a pas encore de document d’identité français. Est-ce qu’il peut voyager vers la France ?

Non. Les enfants, quel que soit leur âge, doivent disposer d’un document d’identité valide pour voyager. Il convient d’informer par e-mail le consulat de votre situation pour vérifier si un laissez-passer pourra lui être délivré.

-  Est-ce que les ressortissants roumains peuvent rentrer en France ?

Les citoyens roumains, leurs conjoints et leurs enfants, sont autorisés à entrer en France seulement s’ils y résident, ou s’ils transitent par la France pour se rendre dans le pays où ils résident.

Ces mesures sont aussi valables pour tous les autres citoyens de l’Union européenne, ainsi que pour les ressortissants britanniques, islandais, liechtensteinois, norvégiens, andorrans, monégasques et suisses, du Saint Siège et de San Marin, leurs conjoints et leurs enfants.

-  Est-ce que les ressortissants non-européens munis de titres de séjour français peuvent rentrer en France ?

Oui, les ressortissants non-européens munis de titre de séjour français, y compris visa de long séjour valant titre de séjour pourront rejoindre leur domicile en France, avec leur conjoint et enfants. Ceux dont le titre a été perdu ou volé pourront solliciter un visa de retour auprès du consulat.

Les documents autorisant le séjour en France ont par ailleurs été prolongés pour une durée de 6 mois.

Dans des cas limités (transport de marchandises notamment), des étrangers titulaires d’un visa de court séjour seront autorisés à entrer en France.

-  De retour en France, le débarquement dans un aéroport français est permis pour les Français mais est-il permis pour leurs conjoints étrangers (non roumains) ?

Les Français, peuvent, avec leur conjoint et enfants d’une autre nationalité, munis d’un titre de séjour en cours de validité ou d’un visa, continuer d’entrer sur le territoire national et rejoindre leur domicile. La notion de conjoint s’étend au partenaire pacsé et au concubin.

-  Nous sommes PACSé(e)s avec ma/mon partenaire, peut-elle (il) se voir délivrer un visa ?

Par exception, les partenaires PACSés et les concubins seront considérés comme des conjoints, sous réserve qu’ils résident habituellement dans le même foyer que le citoyen européen ou le ressortissant étranger disposant d’un titre de séjour. Les conjoints de citoyens européens et des ressortissants britanniques, islandais, liechtensteinois, norvégiens, andorrans, monégasques et suisses, leurs conjoints et leurs enfants, de même que des citoyens du Saint Siège et de San Marin peuvent bénéficier d’un visa.

La délivrance des visas est actuellement suspendue, mais votre situation peut être examinée au cas par cas par le consulat pour envisager une exception.

Cas particuliers : Personnes vulnérables / Personnel médical / Etudiants / Enfants / Détenus

-  Y a-t-il des personnes prioritaires ? Personnes fragiles ? Etudiants ?

Les personnes qui le jugent nécessaire au regard de leur condition sanitaire peuvent se faire connaitre du consulat. Une attention particulière leur sera portée.
Il en sera de même pour les étudiants.

-  Je suis étudiant. Que dois-je faire ?

Vous devez suivre les recommandations de votre établissement universitaire et le consulter. En l’absence de recommandations, vous devez examiner votre propre situation. Comme pour tous les ressortissants français, nous vous recommandons de rester chez vous : si vous êtes au début d’une période de plusieurs années d’études en Roumanie, alors vous vivez à l’étranger et vous devez en principe y rester puisque c’est chez vous. S’il ne vous reste plus que quelque semaines de cours avant de valider votre diplôme en Roumanie et de revenir en France définitivement, alors vous êtes encouragé à regagner la France.

-  Je suis volontaire international (VIE ou VIA). Que dois-je faire ?

Comme pour tous les ressortissants français, nous vous recommandons de rester chez vous. Si vous êtes au début de votre contrat de volontariat international, alors vous vivez à l’étranger et vous devez en principe y rester puisque c’est chez vous. S’il ne vous reste plus que quelque semaines avant de terminer votre contrat de volontariat international et de revenir en France, alors vous êtes encouragé à rentrer en France. Vous devez bien entendu consulter au préalable votre employeur.

-  Je suis personnel soignant revenant de Roumanie, dois-je me mettre en quatorzaine en revenant en France ?

Vous devez vous rapprocher de votre employeur et il convient de se référer aux informations Coronavirus du Gouvernement ainsi qu’au site Internet de Santé Publique France. Vous pouvez également contacter le numéro vert : 0 800 130 000.

-  Je n’ai pas de nouvelles de mon proche qui est actuellement incarcéré et je m’inquiète. Pouvez-vous vous renseigner et me donner de ses nouvelles ?

La situation actuelle ne nous permet pas de rendre visite aux ressortissants français détenus en Roumanie. Lorsque les circonstances nous le permettent, nous prenons contact par téléphone avec les prisons au sein desquelles se trouvent nos ressortissants afin d’obtenir de leurs nouvelles. Toutefois, il nous est malheureusement impossible d’effectuer cette démarche quotidiennement pour l’ensemble de nos détenus. Dans l’immédiat, il convient donc de patienter, le temps que la situation rentre dans l’ordre.

-  Mon proche suit un traitement pour une pathologie sévère. Comment lui procurer son traitement ? Je suis bloqué en Roumanie et j’ai un traitement médical, que puis-je faire ?

La plupart des médicaments courants ou leurs équivalents sont disponibles dans des pharmacies locales. En cas de difficultés d’approvisionnement, vous pouvez consulter un médecin localement. Une liste de praticiens francophones est disponible sur le site internet de l’ambassade.

Si vous disposez d’une ordonnance et si le médicament n’est pas disponible localement, vous pouvez contacter votre assurance [liée à une carte bleue ou autre] afin de vous le faire acheminer en urgence.

-  Je souhaite faire rentrer mon enfant qui est actuellement en Roumanie au domicile de membres de la famille. Pouvez-vous m’aider ?

Nous recommandons aux Français qui résident à l’étranger d’éviter tout déplacement international, à moins que des raisons impératives ne les y contraignent. Nous ne sommes, par ailleurs, pas en mesure d’organiser le retour d’enfants mineurs. A ce stade, nous vous recommandons donc de patienter, le temps que la situation rentre dans l’ordre.

Nous vous recommandons de prendre connaissance des conseils donnés sur le site internet de l’ambassade et sa page Facebook, ainsi que sur la page « Conseils aux voyageurs » du ministère avant d’effectuer tout déplacement (ou de demander à vos proches d’effectuer un déplacement).

-  Mon enfant a été déplacé illicitement par son autre parent. Pouvez-vous procéder à son rapatriement ?

Aujourd’hui comme hier, nous ne sommes pas en mesure d’intervenir dans le cadre de conflits d’ordre privé ni de faire exécuter à l’étranger des décisions de justice qui ont été prises en France (ou même à l’étranger). Nous ne procédons donc pas à ce type de « rapatriements ». Nous restons toutefois à votre disposition pour vous guider et vous conseiller dans vos futures démarches.

-  L’un de mes proches, incarcéré en Roumanie, a sollicité son transfèrement vers la France. Le traitement de sa demande est-il suspendu ?

L’instruction des demandes de transfèrement suit son cours par voie dématérialisée.

-  Le transfèrement de mon proche devrait avoir lieu prochainement, son retour est-il reporté ?

Les retours sont pour l’instant suspendus.

-  Les ressortissants étrangers actuellement confinés en France au-delà de la durée de séjour autorisée doivent ils effectuer une démarche particulière ?

Pour les résidents titulaires de titres de séjour : prolongation automatique de 6 mois des titres arrivant à expiration à compter du 16 mars. Sont concernés les visas de long séjour, les titres de séjour (à l’exception de ceux délivrés au personnel diplomatique et consulaire), les autorisations provisoires de séjour, les attestations de demande d’asile et les récépissés de demande de titre de séjour. Cette mesure étant valable sur le territoire national seulement, il est conseillé aux personnes concernées de ne pas se rendre à l’étranger durant cette période.

Les ressortissants de pays exemptés de visa Schengen (et dont la durée maximale de séjour dans l’espace Schengen est atteinte ou proche d’être atteinte), dans des cas d’urgence justifiés, sont invités à se rapprocher de la préfecture de leur lieu de séjour qui pourra leur délivrer une autorisation provisoire de séjour.

Joindre le consulat

-  Je suis bloqué à l’étranger, je n’arrive pas à joindre le consulat/ambassade, que dois-je faire ?

L’ambassade et le consulat reçoivent de très nombreuses sollicitations, de jour comme de nuit.

Le moyen le plus simple de joindre le consulat est d’écrire à : consulat.bucarest-amba @ diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 28/05/2020

Haut de page