Célébration de la fête nationale 2020 à Bucarest

La Fête nationale française 2020 a été célébrée lors d’une cérémonie restreinte, respectant strictement les mesures sanitaires en vigueur (distanciation, port du masque), organisée mardi 14 juillet à l’Ambassade de France à Bucarest, en présence du Président Klaus Iohannis, du Premier-ministre Ludovic Orban, des Présidents des deux chambres du Parlement, de plusieurs ministres et secrétaires d’Etat et de la Procureure Générale.
La vice-doyenne du Corps diplomatique, l’ambassadrice du Liban, et l’ambassadeur d’Allemagne, en représentation de la Présidence allemande de l’Union européenne, étaient présents.
La cantatrice Angela Gheorghiu a ouvert la cérémonie en interprétant les hymnes nationaux français et roumain, suivis de l’Hymne à la Joie.

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

Dans son discours, l’Ambassadrice de France en Roumanie, Mme Michèle Ramis , a souligné le fait que la célébration du 14 juillet de cette année « revêt une forme inédite : celle d’une cérémonie sobre, porteuse de messages de solidarité, de reconstruction et d’espoir ». Elle a exprimé également « la solidarité de la France à l’égard des autorités et de la nation roumaines qui ont, comme celles de France, traversé des moments éprouvants ou douloureux et ont dû prendre des décisions difficiles et courageuses ». L’Ambassadrice de France a tenu à rappeler que, dans le contexte de l’actuelle crise sanitaire, à Paris comme à Bucarest, la priorité des deux gouvernements a été la préservation de la santé publique : « l’heure est maintenant à la reconstruction. La France est tout entière mobilisée pour une reconstruction économique, écologique, sociale et solidaire ».

- Voir l’enregistrement vidéo du discours de l’Ambassadrice de France :

JPEG

JPEG

- Lire le discours de l’Ambassadrice en roumain

Le Président Klaus Iohannis a évoqué, dans son discours, le poids de la France dans l’histoire de son pays, qui a « énormément marqué le destin de la Roumanie, en tant que nation et en tant qu’Etat, par le soutien offert dans de moments difficiles de son histoire - du rôle joué dans l’Union des Principautés roumaines, à la fraternité d’armes entre Roumains et Français pendant la Première Guerre mondiale, en passant par la mission du général Berthelot, ou à la contribution de la France à la création de la Roumanie moderne ». Pour le chef de l’Etat, les relations roumano-françaises ont connu un développement particulier ces dernières années, « bâties sur une histoire commune, des affinités culturelles et un profond attachement à la langue française. Elles sont stimulées par le partenariat stratégique entre nos pays. Avec le président Emmanuel Macron, nous avons renforcé ce partenariat en signant à Paris, en novembre 2018, la Déclaration Politique conjointe ».

JPEG

Saluant le partenariat stratégique franco-roumain « tout à fait spécial », « aux racines historiques fortes », le Premier ministre Ludovic Orban a ensuite indiqué dans son discours qu’il espérait avoir « bientôt l’occasion de participer à la signature de la nouvelle Feuille de route du partenariat stratégique franco-roumain, en cours d’actualisation, avec son homologue, M. Jean Castex ». De surcroît, le chef du gouvernement s’est félicité de la coopération bilatérale économique, « une coopération privilégiée, dans laquelle la France reste l’un des partenaires économiques les plus importants de la Roumanie, l’un des plus importants investisseurs étrangers en Roumanie ».

JPEG

- Retour en images sur la réception officielle organisée à l’occasion de la Fête Nationale de la France

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 16/07/2020

Haut de page