Cérémonie franco-germano-bulgare de commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918

Le dimanche 19 novembre s’est tenue une cérémonie franco-germano-bulgare commémorant l’armistice du 11 novembre 1918 et rendant hommage aux soldats tombés lors de la Première Guerre mondiale.

Après avoir débuté aux carrés militaires allemand et bulgare du cimetière Pro Patria, la cérémonie s’est poursuivie au carré militaire français du cimetière de Bellu, où reposent 83 soldats français.

L’Ambassadrice de France, madame Michèle Ramis, a rendu hommage lors de son discours aux soldats français enterrés au carré militaire et aux 251 000 soldats Roumains victimes de la guerre. Elle a rappelé l’importance du projet européen pour garantir la paix, incarné en ce jour par cette cérémonie, où d’anciens pays rivaux sont venus se recueillir ensemble. L’Ambassadrice a également tenu à rendre hommage aux 6 soldats français et roumains morts lors des opérations de maintien de la paix, et a remercié la Roumanie pour son soutien lors des attentats qui ont endeuillé la France depuis 2015.

L’intervention des représentants religieux (catholique, orthodoxe et musulman) fut suivie par le dépôt de gerbes. L’attaché de de défense français en Roumanie, le lieutenant-colonel Garrigou Grandchamp, a salué les soldats morts pour la France et l’assemblée a observé une minute de silence.

De nombreux ambassadeurs, des représentants de l’administration présidentielle, du Gouvernement et des forces armées, de la Maison Royale ainsi que des membres des communautés françaises et allemandes de Bucarest ont assisté à la cérémonie.

Le dimanche 19 novembre s’est tenue une cérémonie franco-germano-bulgare commémorant l’armistice du 11 novembre 1918 et rendant hommage aux soldats tombés lors de la Première Guerre mondiale. Après avoir débuté aux carrés militaires allemand et bulgare du cimetière Pro Patria, la cérémonie s’est poursuivie au carré militaire français du cimetière de Bellu, où reposent 83 soldats français.
L’Ambassadrice de France, madame Michèle Ramis, a rendu hommage lors de son discours aux soldats français enterrés au carré militaire et aux 251 000 soldats Roumains victimes de la guerre. Elle a rappelé l’importance du projet européen pour garantir la paix, incarné en ce jour par cette cérémonie, où d’anciens pays rivaux sont venus se recueillir ensemble. L’Ambassadrice a également tenu à rendre hommage aux 6 soldats français et roumains morts lors des opérations de maintien de la paix, et a remercié la Roumanie pour son soutien lors des attentats qui ont endeuillé la France depuis 2015.

L’intervention des représentants religieux (catholique, orthodoxe et musulman) fut suivie par le dépôt de gerbes. L’attaché de de défense français en Roumanie, le lieutenant-colonel Garrigou Grandchamp, a salué les soldats morts pour la France et l’assemblée a observé une minute de silence.

De nombreux ambassadeurs, des représentants de l’administration présidentielle, du Gouvernement et des forces armées, de la Maison Royale ainsi que des membres des communautés françaises et allemandes de Bucarest ont assisté à la cérémonie.

JPEG

Madame l’Ambassadrice, Michèle Ramis, lors de son discours d’hommage au carré militaire français du cimetière de Bellu.

JPEG

Un officier de St Cyr dépose la gerbe de la France avec un soldat roumain, pendant que la fanfare de l’armée roumaine entonne l’hymne des héros

JPEG

L’Ambassadrice de France, Michèle Ramis, se recueille devant le Monument aux soldats français morts pour la France, couvert des gerbes déposées par la France, l’Allemagne, et la Bulgarie.

JPEG

Les cadets roumains déposent les gerbes au pied du Monument aux morts gardé par les cadets de l’Ecole de St-Cyr.

Dernière modification : 23/11/2017

Haut de page