Commémoration du centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre à Galați en présence de l’Ambassadrice de France

A l’occasion des commémorations de l’armistice du 11 novembre 1918, Madame Michèle Ramis, Ambassadrice de France en Roumanie, a effectué un déplacement à Galați le vendredi 2 novembre 2018.

Lors de ce déplacement, l’Ambassadrice de France en Roumanie a participé à une cérémonie de commémoration du centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale et d’hommage au carré militaire français de Galați où sont enterrés les soldats français tombés pendant la Première Guerre mondiale.

La cérémonie était présidée par Madame Michèle Ramis qui était accompagnée de l’attaché de défense français, le colonel Garrigou-Grandchamp, et en présence de responsables locaux, de militaires, de réservistes roumains ainsi que d’écoliers et d’étudiants.

Dans son discours, Mme Michèle Ramis a tenu à évoquer l’héroïsme des soldats, soulignant la signification du centenaire de la Grande Guerre dans le contexte du centenaire de la Roumanie moderne : „ Nous souvenir, c’est d’abord chercher à comprendre le passé. Célébrer le souvenir des morts pour la France et la Roumanie qui sont enterrés ici ne doit pas être seulement un moment de tristesse mais aussi un moment de fierté. Tous ces soldats ont donné leur vie pour leur pays, mais aussi pour maintenir une Roumanie libre. Combattant côte à côte avec leurs camarades roumains, ils ont démontré une fraternité d’armes qui s‘est aussi concrétisée par l’aide apportée par la mission médicale française aux blessés, comme à la population civile roumaine. A ce sujet, je voudrais également évoquer le caractère très symbolique du lieu où nous nous trouvons. Symbolique , car dès le début de la mission française conduite par le général Berthelot, un hôpital français a été installé à Galați, qui a traité, tout au long du conflit, avec l’aide inestimable du personnel soignant roumain, quelque 50 000 blessés et malades, ce qui montre bien le dévouement, déjà, de nos deux peuples l’un envers l’autre”.

JPEG

Crédit photo : Viața Liberă
JPEG

Crédit photo : Viața Liberă

JPEG

Crédit photo : Gazeta de Galați

Dernière modification : 09/11/2018

Haut de page