Cycle de formations sur les techniques d’audition des mineurs victimes et le syndrome du bébé secoué.

Destinées au réseau de procureurs, juges et policiers récemment créé et voué à se spécialiser dans le domaine de la justice des mineurs , trois formations de trois jours ont été dispensées sur les sujets de l’audition des mineurs victimes et du syndrome du bébé secoué dans les villes de Bucarest, Cluj et Iasi, respectivement du 18 au 20 mars, du 1er au 3 avril et du 8 au 10 avril.

Mme Françoise Rimailho, Juge chargée de l’instruction au Tribunal de Grande Instance de Paris et M. Kévin Mallet, Officier de police à la Brigade de protection des mineurs de Paris, sont intervenus en binôme lors de la formation de Bucarest.

Mme Camille Guillermet, Juge chargée de l’instruction au Tribunal de Grande Instance de Paris est intervenue au cours des formations de Cluj et de Iasi.

Les interventions françaises ont duré une journée par formation et ont suscité un fort intérêt de la part de l’ensemble des partenaires roumains.

Ce projet résulte de l’évènement sur les enjeux législatifs et la coopération interinstitutionnelle en matière de protection de l’enfance organisé en juin 2018, et se situe également en droite ligne du projet multi-acteurs « AUDIS, pour une meilleure audition des mineurs » qui a été développé en Roumanie entre 2012 et 2016 et qui a permis d’ouvrir les trois premières salles d’audition à Cluj, Craiova et Bucarest, ainsi que la publication d’un guide méthodologique à destination des professionnels concernés.

Enfin, cette action vient compléter le projet d’élaboration d’un protocole de coopération interinstitutionnelle en matière de signalement d’informations préoccupantes et de maltraitance infantile, inspiré du modèle français, conduit par l’Ambassade et la magistrate de liaison, avec les mêmes partenaires depuis janvier 2018. Il devrait voir le jour courant 2019.

Dernière modification : 15/04/2019

Haut de page