Informations générales COVID-19 en Roumanie [ro]

1. Mesures concernant l’entrée sur le territoire roumain

Les mesures indiquées ci-dessous sont valables pour les voyages directs depuis la France. Des mesures similaires s’appliquent également à tous les voyageurs européens qui ont séjourné, au cours des 14 jours précédant leur entrée en Roumanie, dans d’autres territoires de la zone jaune figurant sur le site de l’institut national de santé publique roumaine (liste en roumain, mise à jour régulièrement, cliquer sur le premier lien qui apparaît). Les voyageurs qui proviennent des pays de la zone rouge de cette liste, ou qui y ont séjourné au cours des 14 jours précédant leur voyage, se voient appliquer des restrictions plus sévères

Notez par ailleurs qu’en cas de voyage en avion avec escale dans un autre pays, ou de voyage par la route à travers l’Europe, il est possible que des règles plus strictes s’appliquent ou que des documents supplémentaires soient demandés par ces pays de transit (même s’il s’agit d’une simple escale). Renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne ou consultez les sites de nos ambassades dans ces pays.

Restrictions en vigueur à partir du 19 septembre 2021

Depuis le 19 septembre, la France est placée par les autorités roumaines en "zone jaune". Dans ce cadre, les voyageurs arrivant de France doivent présenter, à l’embarquement ainsi qu’à leur arrivée dans le pays :
- Soit une preuve de vaccination finalisée depuis au moins 10 jours. La Roumanie reconnaît les schémas vaccinaux suivants : deux doses de Pfizer, Moderna, Astra-Zeneca, ou une dose de Johnson & Johnson. Les personnes ayant reçu une seule dose de vaccin Pfizer, Moderna ou Astra-Zeneca, parce qu’elles avaient précédemment été infectées par la COVID-19, sont également reconnues comme pleinement vaccinées en Roumanie.
- Soit un test PCR négatif, effectué moins de 72 heures avant l’embarquement (en cas de voyage en avion, train, autobus) ou 72 heures avant l’entrée dans le pays (en cas de voyage en voiture). Les tests antigéniques rapides ne sont pas acceptés.
- Soit un test PCR positif, effectué entre 14 et 180 jours avant l’entrée en Roumanie. Les tests antigéniques rapides et les preuves de présence d’anticorps ne sont pas acceptés pour prouver une infection guérie.

Ces attestations de vaccination et de test PCR doivent dans la mesure du possible être présentées sous la forme standardisée du Certificat COVID numérique UE (le pass sanitaire français, qui utilise ce format européen, est bien reconnu). A défaut, des attestations non standardisées provenant de laboratoires ou de centres de vaccination officiels peuvent être acceptées, au cas par cas, si elles incluent une version anglaise..

La Roumanie exempte de l’obligation de présenter l’un de ces documents quelques catégories de voyageurs :
- Les voyageurs en transit (séjour en Roumanie inférieur à 24 heures).
- Les enfants de 6 ans et moins.
- Les élèves et étudiants se rendant en Roumanie pour des examens, des formalités d’inscription ou d’autres démarches nécessaires à leurs études (sur présentation de documents justificatifs).

Pour plus de détails sur ces mesures et leurs exceptions, télécharger ce document (pdf, 668 ko)

Pour les voyageurs arrivant de France et ne présentant pas les documents adéquats, la quarantaine se fait sur le lieu de séjour roumain, pour une durée de 10 à 14 jours, et sous contrôle régulier de la police. Toute sortie du domicile est interdite. Une violation de la quarantaine entraîne une amende et un placement en quarantaine institutionnalisée aux frais du contrevenant. Des autorisations temporaires de sortie peuvent toutefois être accordées par la Direction de la santé publique locale, sur demande justifiée, pour certains motifs : événements familiaux (naissance, mariage, décès), traitements médicaux, rendez-vous de vaccination, changement de pièces d’identité, départ de Roumanie.

Attention, le placement de la France en zone jaune est susceptible d’évoluer : chaque fin de semaine, les autorités roumaines mettent à jour leurs listes en fonction du taux d’incidence dans chaque pays. En cas de voyage programmé à l’avance en Roumanie, des précautions sont donc nécessaires, car il est impossible de prédire à l’avance dans quelle catégorie se trouvera la France dans quelques semaines ou quelques mois.

Formulaire de voyage

A l’aéroport de départ ou à l’arrivée en Roumanie, les voyageurs peuvent se voir demander de remplir une fiche de déclaration qui comprend un engagement à entrer en quarantaine. Ce formulaire est notamment disponible en ligne au lien https://chestionar.stsisp.ro/. Cependant, cet engagement de quarantaine n’est que théorique, il ne s’appliquera pas aux voyageurs appartenant à une catégorie exemptée et disposant des documents demandés.

Voyages en avion

Les vols directs entre la France et la Roumanie ne sont pas suspendus. Cependant, il est possible que certaines compagnies aériennes décident de modifier leurs programmes.

En fonction des règles nationales en vigueur ou des règles internes aux compagnies aériennes, il peut être exigé de présenter un test PCR négatif ou une preuve de vaccination pour prendre l’avion, même quand ces documents ne sont pas demandés dans le pays d’arrivée. Renseignez-vous directement auprès de votre compagnie aérienne.

Voyages par la route

La voie terrestre est ouverte : les déplacements en voiture personnelle sont permis et les liaisons par autobus ont repris. Certains postes frontières roumains sont fermés pour concentrer les ressources sur les principaux points de passage. D’autres ne sont ouverts pour les voyageurs qu’entre 07h00 et 01h00.

Il est toujours possible de se rendre de France en Roumanie par la voie terrestre. Renseignez-vous toutefois sur les restrictions appliquées dans les pays de transit. Quelques postes frontières roumains sont fermés : Carei (Hongrie), Lipnita, Dobromir, Bechet (Bulgarie). Certains des postes frontières qui restent ouverts ne le sont qu’entre 7h et 1h, et il peut y avoir plusieurs heures d’attente, il est donc nécessaire d’y arriver à l’avance.

Mesures particulières concernant les ressortissants non-européens

Depuis le 1er juin 2021, l’entrée en Roumanie est de nouveau possible pour les citoyens de pays situés hors de l’Espace européen (Union européenne, Norvège, Suisse, Islande, Saint-Marin, Liechtenstein, Vatican), même s’ils ne disposent pas d’un titre de résidence en Roumanie ou d’un motif impérieux de voyage.

Dans ce cas de figure, une quarantaine de 14 jours sera imposée si le voyageur est en provenance d’un pays non-européen, même si celui-ci est situé en zone verte ou jaune. Les personnes pleinement vaccinées depuis plus de 10 jours, infectées par le coronavirus entre 14 et 180 jours avant leur arrivée, les enfants de 3 ans et moins, les enfants de 4 à 15 ans munis d’un test PCR négatif de moins de 72h, les voyageurs en transit (moins de 24h) et certaines professions essentielles sont exemptées de quarantaine, quelle que soit leur nationalité.

2. Mesures à respecter en Roumanie

Généralités

L’état d’alerte a été prolongé le 10 septembre 2021 pour au moins un mois supplémentaire.

Les mesures varient selon le taux d’incidence au niveau de chaque ville : des restrictions plus ou moins fortes s’appliquent à partir de 2, 3, 4, 6 et 7,5 cas pour 1000 habitants (sur 14 jours). Pour connaître ce taux d’incidence local, il est possible de consulter des sites non officiels qui centralisent ces infos, sous forme de carte interactive) ou sous forme de liste. Pour connaître les mesures mises en place, consultez les sites Internet ou pages Facebook des municipalités de séjour.

Circulation

Depuis le 15 mai, il n’existe plus en Roumanie de restrictions aux déplacements individuels à l’échelle du pays.

Cependant, dans quelques villes au taux d’incidence dépassant les 4/1000, un couvre-feu à 20h est mis en place du vendredi soir au lundi matin.

Quelques communes du judet de Satu Mare sont confinées en raison d’un taux d’incidence qui dépasse 6/1000.

Règles concernant les lieux accueillant le public

- Le port d’un masque couvrant le nez et la bouche est obligatoire dans les espaces fermés accueillant du public (à l’exception des cafés et restaurants pendant les repas) ; cette obligation est valable dans tout le pays et à partir de l’âge de 5 ans.
- Le port du masque en extérieur n’est plus obligatoire partout depuis le 15 mai, mais reste exigé dans certains lieux ouverts très fréquentés : marchés, gares et arrêts de bus, spectacles en plein air, à proximité des écoles, etc.
- Les entreprises privées et administrations publiques ont pour obligation de mettre en place des mesures de prévention, comprenant la désinfection obligatoire des mains avant l’accès aux locaux et la prise de température, avec interdiction d’entrée pour toute personne présentant plus de 37,3°C.
- En fonction des localités, des jauges de 70%, 50% voire 30% des capacités peuvent être appliquées aux lieux accueillant du public.
- Les clubs et les discothèques, ainsi que les grands festivals et concerts (+ de 75000 spectateurs) sont réservés aux personnes pleinement vaccinées depuis au moins 10 jours.
- Pour certains autres lieux, un système équivalent au pass sanitaire français est mis en place. L’accès à ces lieux peut être réservé aux personnes prouvant une vaccination pleinement effectuée depuis 10 jours, un test négatif (soit PCR datant de moins de 72 heures, soit antigénique en laboratoire datant de moins de 48 heures), ou un test PCR positif datant de 14 à 180 jours (prouvant une infection guérie). Ces restrictions sont valables à partir de l’âge de 7 ans. Ces documents doivent être présentés sous la forme du « certificat numérique COVID européen », localement surnommé « certificat vert », sur papier ou téléphone. Le pass sanitaire français est compatible avec ce format (à la différence que les tests antigéniques ne sont valables en Roumanie que 48h), mais il peut être demandé de présenter les détails du vaccin ou du test effectué, les codes QR étant peu utilisés en Roumanie. Notez que les tests antigéniques et PCR sont payants (respectivement 15 et 50€ environ), sauf sur avis médical.
- Dans les localités où le taux d’incidence du virus est inférieur à 3 pour 1000 (c’est au 17 septembre le cas de la plupart des grandes villes), ce système de pass sanitaire n’est appliqué qu’à certains grands événements culturels et festifs.
- Dans les localités où ce taux dépasse 3/1000, tous les restaurants, cinémas et théâtres, spectacles en plein air, compétitions sportives, salles de sport et piscines, grandes fêtes privées telles que les mariages, sont concernés par le pass sanitaire.

Sanctions

La législation sur l’état d’alerte et le code pénal roumain prévoient des sanctions en cas d’entrave à la lutte contre les maladies contagieuses :
- des amendes en cas de non port du masque dans les lieux publics fermés (entre 500 et 2500 RON) ;
- des peines de prison pour non-respect des mesures de prévention ou de contrôle des maladies infectieuses, ou pour communication de fausses informations ou l’omission de fournir aux autorités compétentes des informations essentielles concernant une éventuelle entrée en contact avec une personne suspectée ou diagnostiquée de maladie infectieuse, ainsi que toute autre information utile lors d’une enquête épidémiologique.

Vaccination

Un programme de vaccination gratuite contre la COVID-19 est mis en place par les autorités roumaines. La vaccination est ouverte à tous, y compris les étrangers, à partir de l’âge de 12 ans.

Les personnes vaccinées en Roumanie reçoivent une attestation. Elles peuvent également télécharger leur certificat numérique COVID au format européen sur le site certificat-covid.gov.ro

Pour plus d’informations sur la vaccination, cliquez sur ce lien.

Ressources officielles

- Centre national de supervision et de contrôle des maladies transmissibles : http://www.cnscbt.ro
- Département des situations d’urgence : http://www.dsu.mai.gov.ro ou https://www.facebook.com/departamenturgente
- numéro vert d’information sur la prévention des infections par le COVID-19 : 0800800358 (pour les urgences, appeler le 112)
- Statistiques sur l’épidémie, réglementation locale, FAQ (en roumain) : https://stirioficiale.ro/informatii

Veuillez également consulter les 15 recommandations des autorités roumaines :

PDF - 186.6 ko
(PDF - 186.6 ko)

3. Déplacements en France depuis la Roumanie

Entrée en France depuis la Roumanie

Depuis le 9 juin 2021, de nouvelles règles s’appliquent pour les voyageurs souhaitant venir en France en provenance d’un pays de l’Espace européen (c’est-à-dire les 26 autres pays de l’Union européenne, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, le Saint-Siège et la Suisse). Tous ces pays sont placés en "zone verte".

Ces règles s’appliquent à tous les types de transports, qu’ils soient aériens, maritimes, terrestres ou ferroviaires.

Ainsi, pour aller en France, tout voyageur de 12 ans ou plus, venant de Roumanie, doit présenter à la compagnie de transport, et aux autorités de contrôle à la frontière :

- soit un certificat prouvant une vaccination complète avec un vaccin validé par l’Union européenne. Les délais minimaux pour être considéré comme pleinement vacciné par la France sont : 7 jours après la 2ème dose pour les vaccins à double dose (Pfizer, Moderna, Astra-Zeneca) ; 4 semaines après l’injection pour le vaccin Johnson&Johnson à dose unique ; 7 jours après l’injection pour le cas spécifique des personnes qui ont reçu une seule dose de vaccin à double dose en raison d’une infection antérieure par la COVID-19 (attention, ce dispositif existe en France mais pas en Roumanie, où les deux doses sont nécessaires dans tous les cas pour être considéré comme pleinement vacciné).

- soit le résultat négatif d’un examen biologique de dépistage virologique (PCR ou antigénique). Le test doit avoir été réalisé en laboratoire (les autotests ne sont pas acceptés), moins de 72 heures avant le décollage en cas de voyage par avion, train, autobus (décollage du premier vol en cas de voyage avec correspondance), ou moins de 72 heures avant l’entrée en France en cas de voyage en voiture individuelle.

- soit un certificat de rétablissement datant de plus de 11 jours et de moins de 6 mois, document donné aux personnes guéries après un résultat positif à un test PCR ou antigénique.

- depuis le 1er juillet, un certificat numérique COVID standardisé est mis en place dans tous les pays de l’Espace européen. Il contient les informations de tests et de vaccination, y compris sous forme de QR-code, afin de faciliter les voyages en Europe. Ce certificat n’est pas obligatoire pour voyager : quand ils sont nécessaires, les tests et attestations de vaccination peuvent toujours être présentés sous format papier, comme avant. Mais il facilite les procédures, tout en protégeant les données personnelles. Les personnes qui ont été vaccinées ou testées en Roumanie peuvent télécharger leur certificat numérique sur le site certificat-covid.gov.ro.

- outre ces documents, il est également obligatoire de présenter avant l’embarquement une déclaration sur l’honneur attestant que vous n’avez de symptôme d’infection à la COVID-19 ; que vous n’avez pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de COVID-19 dans les quatorze jours précédant le trajet ; (pour les personnes de 12 ans ou plus) que vous acceptez qu’un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à votre arrivée en France. Cette déclaration est téléchargeable sur le site du ministère de l’Intérieur.

Pour les enfants de moins de 12 ans, le test PCR ou antigénique ou le certificat de vaccination ne sont pas nécessaires pour l’entrée en France. Seule une déclaration sur l’honneur devra être présentée à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière, attestant que l’enfant ne présente pas de symptôme d’infection à la COVID-19 et n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de COVID-19 dans les quatorze jours précédant le voyage.

Vous trouverez ci-dessous la stratégie de réouverture des frontières du gouvernement français :

PDF - 1.2 Mo
(PDF - 1.2 Mo)

Déplacements à l’intérieur de la France

Une fois en France, il est recommandé de télécharger l’application TousAntiCovid, de continuer à respecter scrupuleusement les mesures barrières et les mesures de distanciation, de porter le masque et d’être vigilant et responsable en cas de symptômes ou de contamination.

Il n’y a pas de limitation aux déplacements d’une région à une autre en France continentale. Cependant, les voyages vers l’Outre-mer et vers la Corse en provenance de la France continentale sont soumis à des restrictions supplémentaires. Plus d’informations sont disponibles sur les sites du ministère de l’Intérieur et de l’agence régionale de santé de Corse.

Pass sanitaire français pour l’accès à certains lieux et événements

Depuis le 9 juin 2021, la France a mis en place un pass sanitaire dans le cadre de son plan national de réouverture. Ce pass reprend les informations de vaccination, de rétablissement de la COVID-19, ou de test négatif récent, dans un document numérique avec QR-code.

La présentation du pass sanitaire et d’un document d’identité est exigée pour pouvoir accéder
- à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes.
- aux cafés et restaurants (y compris en terrasse),
- à certains centres commerciaux,
- aux hôpitaux (sauf pour les urgences),
- aux voyages en avion, train et car de longue distance.

Le pass sanitaire concerne toutes les personnes de 18 ans et plus. A partir du 30 septembre, il concernera également les mineurs de 12 à 17 ans.

Consultez le site du gouvernement pour plus d’informations.

Grâce au certificat numérique COVID européen, les vaccinations et tests effectués en Roumanie sont reconnus dans le cadre du pass sanitaire français. En principe, le QR-code figurant sur le certificat numérique COVID européen délivré en Roumanie est directement reconnu en France par tous les lieux où le pass sanitaire est nécessaire. Ce certificat numérique peut aussi être converti en QR-code français : il convient pour cela de télécharger l’application mobile officielle TousAntiCovid et de l’utiliser pour scanner le QR-code figurant sur le certificat numérique COVID européen délivré en Roumanie. TousAntiCovid vérifiera la validité des documents roumains et générera un pass sanitaire français, doté d’un nouveau QR-code.

Les personnes vaccinées hors de l’Union européenne peuvent obtenir un pass sanitaire sous certaines conditions en suivant la procédure décrite sur ce lien.

4. Conséquences pour le fonctionnement de l’Ambassade de France en Roumanie

Votre ambassade est pleinement mobilisée et met à jour régulièrement les informations relatives à l’évolution de la situation en Roumanie sur son site internet, ainsi que sur ses réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

Le consulat demeure ouvert, mais joignable de préférence par courriel : consulat.bucarest-amba @ diplomatie.gouv.fr. La délivrance des passeports, cartes d’identité, actes d’état-civil et visas, suspendue pendant le pic de la crise pour concentrer les efforts sur les urgences, a repris.

L’Institut français de Roumanie a repris ses activités à Bucarest, Cluj-Napoca, Iași et Timișoara, avec les limitations imposées par la situation sanitaire. Les cours ont ainsi lieu à distance : plus de détails sur le site de l’Institut français de Roumanie et sa page Facebook.

Pour des informations générales ou se renseigner sur la situation en France : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Dernière modification : 20/09/2021

Haut de page