L’imagination au pouvoir : la Nuit des idées 2018

La troisième Nuit des idées aura lieu le 25 janvier 2018 autour du thème "l’imagination au pouvoir". Elle réunira des intervenants de tous horizons – intellectuels, chercheurs, artistes – invités à débattre dans les lieux partenaires de la manifestation, sur les cinq continents.

Chaque année, la Nuit des idées est une invitation à découvrir l’actualité des savoirs, à écouter celles et ceux qui font avancer les idées dans tous les domaines, à échanger sur les grands enjeux de notre temps, à célébrer la circulation des idées entre les pays et les cultures, les disciplines et les générations.

Le 25 janvier 2018, la troisième Nuit des idées aura pour thème « l’imagination au pouvoir », une formule dont les manifestants couvraient les murs de Paris en 1968.
50 ans plus tard, quelles formes prend l’aspiration à l’utopie ? Quel sens trouve cet appel à être créatifs, de la technologie à l’économie, de la science à l’urbanisme ? Les œuvres d’imagination nous aident-elles à mieux comprendre le monde d’aujourd’hui ?
Dans 100 villes de 70 pays, dans les lieux les plus prestigieux comme les plus inattendus, le temps d’une nuit, des conférences, performances, projections, concerts, proposeront leur interprétation originale de ce thème.

En Roumanie, l’événement sera l’occasion de scruter, simultanément, futur et passé proches, dans le cadre de trois débats. A l’Institut français de Bucarest, dès 18h, « Santé, économie, démocratie : que nous réserve l’Intelligence artificielle ? » mettra face à face des scientifiques et des philosophes, qui feront une ébauche de la société et de l’être humain de demain, façonnés par l’interaction avec les robots. Ensuite, à 19h15, des historiens, des chercheurs et personnalités de la culture déconstruiront le 68 roumain, celui de l’opposition de la Roumanie communiste face à l’URSS, lors de l’invasion de Prague – et si ce moment d’insoumission et de liberté apparente qui avait fait de Ceausescu un héros n’a été qu’un « Grand malentendu ? ». En parallèle, de 18h à 20h, le VR Cinema propose au public de l’IFB une plongée dans la réalité virtuelle, avec un aperçu ludique et éducatif des nouveaux langages et technologies à utiliser bientôt. Toutefois, serait-il possible que l’abus de numérique aboutisse à une dystopie virtuelle ? C’est le même VR Cinema qui posera la question aux participants au débat « Philosophie et imagination dans la série Black Mirror », qu’il accueille dans ses locaux, à partir de 16h.

Dans le même temps, à Cluj-Napoca, l’antenne locale de l’Institut Français de Roumanie part à la rencontre des habitants de cette ville étudiante. A 18h30, « La Cave » de l’Institut français de Cluj (22, rue Brătianu) accueille le vernissage de l’exposition photo "Corps enlacés" d’Emilie Brain sur les corps d’aujourd’hui et du futur et leur transformations. A 20h, au café Insomnia (2, rue Universității), est prévue une rencontre autour d’un verre et autour des idées des Clujois ayant réfléchi sur deux sujets proposés par l’IFCj - "Que reste-t-il de mai ’68 ?" et "Le numérique va-t-il faire de nous de meilleurs citoyens ?".

Lancement de la Nuit des idées au Quai d’Orsay le 25 janvier 2018

Le ministère accueillera l’écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie qui reviendra sur son œuvre et ses engagements, notamment en faveur de l’égalité femmes / hommes et sur la place des pays africains dans la mondialisation.

Le public sera ensuite convié à une déambulation au sein de l’Hôtel du ministre.

JPEG

Dernière modification : 31/01/2018

Haut de page