La ville durable se construit à Iasi, avec l’expertise d’une entreprise française

Madame Michèle Ramis a visité vendredi 28 septembre les investissements réalisés par la Ville de Iaşi et son concessionnaire de chauffage urbain, Veolia.

En compagnie du maire de la Ville Mihai Chirica, Madame l’Ambassadrice a pu mesurer l’ampleur des rénovations engagées par la ville et son délégataire du service public de chauffage urbain depuis 2012, Veolia Energie Iaşi.

Pour réduire les pertes de chaleur du réseau qui ont représenté dans le passé jusqu’à 35% de la chaleur produite, et cesser de perdre des clients, de grands travaux de remplacement des canalisations sont en cours pour 36 millions d’euros d’investissement, et le réseau va raccorder de nouveaux quartiers.

Parallèlement les installations de production d’eau chaude (chaudière au charbon) ont été mises aux normes anti-pollution, et un nouveau moteur de cogénération à gaz permet depuis quelques jours de produire à la fois de l’électricité et de l’eau chaude réinjectée dans le réseau.

Au total 28 700 appartements, 310 entreprises et 10 hôpitaux et 77 établissements scolaires sont connectés au réseau de chaleur de Iaşi. Le réseau est en croissance, ce qui est atypique en Roumanie.

« Les villes françaises et roumaines ont beaucoup à partager sur le développement durable. En France elles améliorent aussi leurs réseaux de chaleur et la qualité du service aux habitants, et elles utilisent des combustibles moins polluants, a déclaré Madame Ramis.

Ce qui est réalisé à Iasi est très important pour améliorer l’efficacité énergétique de la ville et contribuer à réduire à terme la pollution de l’air. Sans les investissements des grandes villes, les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique fixés dans l’Accord de Paris sur le climat du 12 décembre 2015 seront impossibles à atteindre.

Nous pouvons être fiers que ce soit une entreprise française, Véolia à Iaşi, qui travaille dans la durée avec la Ville pour changer l’image du chauffage urbain et améliorer son impact sur l’environnement, au bénéfice des habitants. »

L’Ambassade de France en Roumanie soutient les échanges franco-roumains dans un cadre européen sur la ville durable en mobilisant à la fois son service économique, son service de coopération, l’Institut français, Business France, en accord avec les entreprises de la Chambre de commerce française en Roumanie. Ainsi en 2018 ont ainsi été organisés :
o le concours de bonnes pratiques « Oraşe durabile »,
o la conférence Oraşe durabile Cum reuşim transiţia ? de la CCIFER,
o des rencontres d’affaires de Business France pour 18 PME françaises,
o 3 visites d’études en France pour des collectivités roumaines,
o un séminaire technique.

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 09/10/2018

Haut de page