Le Label d’excellence linguistique professionnelle, nouvel atout pour l’industrie hôtelière de Roumanie qui souhaite attirer plus de touristes étrangers [ro]

Un label d’excellence linguistique professionnelle « On parle le français / Vorbim franceza » a été récemment mis en place grâce à la signature d’une convention-cadre entre la Fédération roumaine de l’industrie hôtelière et l’Institut français de Roumanie.

Ce label, qui valorise les compétences linguistiques et promeut le multilinguisme, sera attribué aux unités hôtelières qui démontrent que 30% de leur personnel en contact direct avec les clients, y compris un responsable, peut s’exprimer en français. Cette capacité doit être attestée par des certifications linguistiques et professionnelles appropriées.

Le lancement du nouveau label a eu lieu lors des « Rencontres franco-roumaines du tourisme. "Rencontres franco-roumaines du tourisme - La formation et l’apprentissage des langues dans les métiers du tourisme : un secteur en pleine mutation », projet initié par l’Ambassade de France en Roumanie et l’Institut français de Roumanie, sous le patronage du Secrétariat d’État pour le tourisme et soutenu par le Ministère de l’Education nationale et de la recherche scientifique, qui a eu lieu le 17 Novembre, dans le cadre du Salon du Tourisme en Roumanie.

A cet événement ont participé M. François Saint-Paul, Ambassadeur de France en Roumanie, M. Claudiu Vrînceanu, Secrétaire d’Etat chargé du tourisme au Ministère de l’Economie, du Commerce et des relations avec le milieu d’affaires, M. Calin Ile, président de la Fédération roumaine de l’industrie hôtelière, M. Alin Chipaila, vice-président de la Fédération des associations de promotion touristique de la Roumanie, Mme Marianne Conde-Salazar, directrice du Centre de langue française de la Chambre de commerce et de l’industrie de Paris Ile-de-France et M. Christophe Gigaudaut, directeur de l’Institut français de Roumanie.

„La Roumanie dispose d’un potentiel considérable et doit devenir l’une des grandes destinations touristiques européennes. Des échéances importantes vous attendent, dont celle de Timisoara capitale européenne de la culture en 2021. Dans un secteur en pleine évolution, où le numérique et l’économie collaborative suscitent de nouveaux enjeux, il nous faut pouvoir échanger, imaginer les formations de demain. Il nous faut aussi pouvoir proposer des outils de valorisation du secteur : le label L d’excellence linguistique « On parle français » en est un”, M. François Saint-Paul, Ambassadeur de France en Roumanie.


Accords de coopération entre la France et la Roumanie conclus lors des Rencontres franco-roumaines du tourisme

Le ministère de l’Economie, du Commerce et des relations avec le milieu d’affaires et l’Institut français de la Roumanie ont signé, à l’occasion des Rencontres franco-roumaines du tourisme, un protocole visant à améliorer la formation professionnelle et linguistique dans le domaine du tourisme.
Ce protocole prévoit l’intensification des échanges d’expertise et des bonnes pratiques, la mise en œuvre d’un programme de mobilité entre les établissements d’enseignement actifs dans ce secteur, l’utilisation d’outils pour évaluer les compétences linguistiques, le soutien à la conclusion de partenariats avec les autorités locales, ainsi que des projets innovants dans ce secteur.

Le Protocole, conclu pour une période de trois ans, avec la possibilité d’être renouvelé pour la même durée, a été signé par M. François Saint-Paul et M. Claudiu Vrînceanu.

Les rencontres franco-roumaines du tourisme ont également été l’occasion de signer un accord de partenariat entre le Centre national pour le développement de l’enseignement professionnel et technique (CNDIPT) et l’Institut français de Roumanie, de lancer un groupe de travail sur la formation universitaire dans le secteur du tourisme et d’inaugurer un programme-pilote, destiné aux lycées qui proposent une formation dans l’hôtellerie, la restauration et le tourisme. A l’issue des rencontres, ont été présentées diverses opportunités de mobilité visant à soutenir la formation spécialisée et intensifier l’échange d’expertise entre les deux pays.

Le tourisme représente un point d’intérêt majeur pour les autorités locales et nationales, étant un vecteur de croissance économique et de développement régional. Le partage des bonnes pratiques entre la France et la Roumanie vise l’augmentation de l’attractivité et des normes de qualité, grâce à la formation des ressources humaines, pour ce secteur et dans ce secteur.


Soutien aux professionnels du tourisme

En France, la formation et le soutien aux professionnels du tourisme représentent l’une des quatre priorités du nouveau plan d’action pour le tourisme d’un montant de 42,7 millions d’euros, lancé en novembre par le le ministère français des Affaires étrangères et du développement international.
« La formation dans les métiers du tourisme est l’un des éléments de réussite de notre politique d’attractivité », a déclaré M. Jean-Marc Ayrault, le ministre français des Affaires étrangères et du développement international, lors de la Conférence annuelle du tourisme, qui s’est tenue le 17 novembre à Paris.

Le nouveau plan d’action de la France dans le domaine du tourisme fournit :

• Garantir la sécurité des touristes sur le territoire français (15.5M€) notamment en renforçant la sécurité des lieux touristiques grâce, entre autres, à des équipements de vidéo protection.
• Renforcer l’image de la France auprès des clientèles internationales et des touristes français (10.5 M€) en intensifiant les moyens et les actions de communication.
• Soutenir les professionnels et les salariés du secteur touristique (plus de 11 M€) grâce au cofinancement d’actions de développement des compétences et à l’appui de la modernisation des professionnels du secteur hôtellerie-café-restaurant.
• Poursuivre les efforts en faveur des départs en vacances pour tous en aidant notamment 100 000 retraités modestes (5,7M€)

Dernière modification : 29/11/2016

Haut de page