Participation de l’Ambassadrice à une conférence sur les violences faites aux femmes [ro]

L’Ambassadrice de France en Roumanie, Michèle Ramis, a participé ces 4 et 5 juin 2019, à la conférence « Vers une Europe exempte de violence contre les femmes et les filles – La Convention d’Istanbul créant un nouvel horizon et un changement de paradigme pour toutes les parties prenantes ».

Cette conférence a été organisée dans le contexte de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne (UE), par l’Agence nationale roumaine pour l’Egalité des chances entre les femmes et les hommes, en coopération avec le Ministère norvégien de la justice et de la sécurité publique et la Commission portugaise pour la citoyenneté et l’égalité de genre.

JPEG

A cette occasion, Madame Michèle Ramis a insisté, lors de son intervention, sur le fait que, pendant longtemps, les violences perpétrées contre les femmes avaient été ignorées sur la scène internationale. Madame l’Ambassadrice a, pour autant, fait observer que des avancées notables ont récemment été enregistrées au niveau international ainsi que dans des législations nationales, en se penchant notamment sur les lois françaises adoptées en la matière – loi de 2010 instaurant le délit de violences psychologiques dans le couple, loi de 2016 de lutte contre le système prostitutionnel, loi de 2018 renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes pénalisant notamment le harcèlement de rue. Madame Michèle Ramis a, en outre, souligné l’importance d’agir en coopération étroite avec les professionnels confrontés à ces questions, notamment les policiers et les magistrats, en vue de mener à bien ce combat contre les violences envers les femmes. Enfin, l’Ambassadrice a relevé le rôle de l’éducation pour combattre les stéréotypes et faire changer les mentalités.

JPEG

Dernière modification : 06/06/2019

Haut de page