Résultats - Appel à projets « Renforcement de la société civile roumaine en appui au respect des droits et libertés des enfants et des jeunes et à l’égalité des genres » [ro]

RESULTATS

28 projets déposés

4 projets retenus :

- Asociatia « Institutul pentru Dezvoltarea Evaluarii în Educatie »
- Asociatia « Sprinjinirea Integrarii Sociale » (ASIS)
- Asociatia « Funky Citizens »
- Asociatia « SOS Satele Copiilor România »

L’appel à projets lancé le 18 juillet 2018 en soutien à des projets portés par des ONG roumaines (pour un montant de 4000 € maximum) poursuivait l’objectif de combattre les préjugés et les stéréotypes venant entraver l’épanouissement des enfants et l’autonomisation des jeunes (en particulier les jeunes filles), en ciblant un changement des normes sociales et comportementales, et en encourageant la prise en compte par les autorités publiques de leurs préoccupations dans l’élaboration des politiques les concernant.

Les projets présentés devaient porter sur l’une ou plusieurs des thématiques suivantes :

• Prévention des maltraitances dans les familles et les institutions prenant en charge des enfants
• Lutte contre les discriminations basées sur le genre
• Prévention des grossesses non-désirées
• Implication des enfants et des jeunes dans les débats publics et les décisions les concernant

La sélection des projets a été réalisée sur la base des critères indiqués dans l’appel, à savoir :

-  Adéquation avec les thématiques prioritaires
-  Caractère innovant, réaliste et durable du projet proposé
-  Degré de précision du projet
-  Diversité des partenariats développés lors de sa mise en œuvre
-  Actions intervenant de manière concertée avec les autorités locales
-  Projet mis en œuvre sur un an maximum

Etant donné la qualité des dossiers reçus, l’Ambassade de France a décidé de retenir 4 projets (au lieu de 3 initialement annoncés) :

1/ Asociata « Institutul pentru Dezvoltarea Evaluarii în Educatie » (Institut pour le développement de l’évaluation dans l’éducation)

Fondée en 2007, cette association professionnelle réunit des enseignants, des professeurs et des professionnels de l’éducation. Son projet « Education par le débat dans le judet d’Arges » propose d’éduquer, de sensibiliser, et de former les élèves de 4 collèges, leurs parents et leurs professeurs sur les problématiques liées à l’égalité des genres et l’éducation sexuelle, à travers des tables rondes et des débats. Subvention accordée : 3952 € dont le versement sera décliné en deux tranches selon les modalités précisées dans l’appel à projets.

2/ Asociata « Sprinjinirea Integrarii Sociale » (ASIS) (Association « Améliorer l’intégration sociale »)

Depuis 1994 l’association ASIS œuvre dans le domaine de l’intégration sociale des personnes les plus vulnérables exposées à un risque de rupture familiale. Son projet « #NoAbuse – Prévention de la maltraitance infantile » propose un renforcement des capacités des services sociaux du secteur 6 de Bucarest, ainsi que l’amélioration de la communication entre les familles en situation à risques et les institutions. Subvention accordée : 4000 € dont le versement sera décliné en deux tranches selon les modalités précisées dans l’appel à projets.

3/ Asociata « Funky Citizens »

Depuis 2012 l’association Funky Citizens élabore des outils de plaidoyer en ligne à destination des jeunes citoyens roumains, afin de les encourager à s’engager dans des initiatives civiques.
Le projet « « ABC des droits – Education civique pour des filles qui veulent changer le monde » vise à établir un support d’éducation civique en ligne élaboré par et pour des jeunes filles afin de les soutenir dans la réalisation de leurs ambitions, en lien avec des femmes leaders roumaines. Subvention accordée : 4000 € dont le versement sera décliné en deux tranches selon les modalités précisées dans l’appel à projets.

4/ Asociata « SOS Satele Copiilor România » (SOS Villages d’enfants)

L’association SOS Villages d’enfants est présente en Roumanie depuis plus de 25 ans, dans 3 villes : Bucarest, Sibiu et Bacau. Ces villages recueillent des enfants privés de famille ou dont les familles ne peuvent pas s’occuper. Le projet pilote de l’association (qui sera développé à Bacau) vise à stabiliser un mécanisme commun de signalement de situations de maltraitances ou d’informations préoccupantes identifiées dans le cadre des structures de l’association. Ce mécanisme a vocation à impliquer l’ensemble des institutions concernées, à savoir la police, le parquet, les écoles etc. Subvention accordée : 4000 € dont le versement sera décliné en deux tranches selon les modalités précisées dans l’appel à projets.

L’Ambassade de France prendra très prochainement contact avec les associations retenues en vue d’échanger sur la mise en œuvre de leur projet et de mettre en place le premier versement de la subvention qui leur est accordée.

L’Ambassade de France remercie les candidats à cet appel pour leur participation et salue la qualité et le sérieux des dossiers déposés.
Le service de coopération de l’Ambassade de France reste par ailleurs à l’écoute des porteurs de projets afin d’échanger sur leurs activités en cours ou à venir et leur souhaite un grand succès dans leurs initiatives.

Dernière modification : 15/10/2018

Haut de page