Un vernissage pour fêter les 10 ans de Coalition plus contre le SIDA

L’association roumaine antisida (ARAS) a organisé, le 5 juin 2018, à l’Institut français de Bucarest le vernissage d’une exposition d’affiches contre le SIDA, présentées par des associations du monde entier membre de « Coalition plus » et projeté deux films français dans la salle de cinéma Elvire Popesco.

Lors de l’ouverture de cette exposition, en présence de nombreux militants de l’association ARAS et des amis de l’association, Madame Michèle Ramis Ambassadrice de France en Roumanie a souligné l’engagement considérable de la France dans la lutte contre le VIH-sida, puisque la France est le deuxième financeur du « Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme ». Un engagement qui passe aussi par le soutien à tous les acteurs qui luttent contre la maladie : médecins, chercheurs, associations de patients. En Roumanie ARAS réalise un travail remarquable en direction des personnes les plus exposées au VIH-sida, et ses liens avec le milieu associatif et médical français sont très forts depuis sa fondation.

Madame Diana Păun, conseillère d’État a lu un message de M. le Président Klaus Iohannis.

Monsieur Cristian Grasu secrétaire d’Etat au Ministère de la Santé a rappelé le rôle essentiel des associations pour agir contre la maladie.

Madame Maria Georgescu a rappelé les débuts de l’association ARAS en 1991-1992 puis le développement de ses services sociaux et médicaux en directions des séropositifs et des malades, tout l’engagement pour la prévention et l’accès aux droits des patients, puis les étapes positives. Elle a souligné tout l’intérêt d’une coalition internationale présente sur tous les continents, qui permet d’échanger sur les méthodes de travail, la prévention, les soins, etc.

« Si l’on veut éradiquer complètement le VIH, ce qui est possible avec les médicaments actuels, il faut un engagement de tous les groupes concernés », a plaidé ensuite Vincent Pelletier, le directeur général de la Coalition Plus, active dans 40 pays. Sans ces communautés et ces groupes vulnérables à la maladie, cet objectif ne sera pas atteint. C’est pourquoi des associations de patients demandent à être fortement associées aux décisions prises partout dans le monde.

JPEG

Dernière modification : 13/06/2018

Haut de page